L’Homme de l’année The Ivy Years, Tome 3 de Sarina Bowen

Date de sortie : 12 juillet 2017

Maison d’édition : Rennie Road Books

Genre :  Romance – Hockey – Fac – Homophobie

Résumé :

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…
Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

En vente sur AMAZON


L’avis de Sehaltiel :

Chronique coup de cœur !

« L’Homme de l’année » est, pour moi, le type de livre typique sur lequel on pense passer un bon moment, mais qui nous offre tellement plus que ça. J’avoue avoir été conquis, et cette histoire m’a laissé une très forte impression. Maintenant, je vais tenter de vous transmettre mon enthousiasme et vous inciter sournoisement à le lire à votre tour !

Une chose importante à noter dès le début : l’homophobie est un thème très récurrent du livre. Je dirais même que c’est un peu le fil d’Ariane de l’intrigue. Mais tout est fait sans exagérer, amenant un niveau de réalisme qui m’a beaucoup plu. L’histoire, d’ailleurs, s’articule autour de deux personnages principaux, Graham et Rikker (à savoir que personne ou presque ne les appelle par leurs prénoms, donc c’est un peu perturbant au début), et nous passons du point de vue de l’un à celui de l’autre en fonction des événements.

Graham est un homme détruit de l’intérieur, passé maître dans l’art de faire « comme si ». Un événement dans son passé le pousse à mentir à tout le monde sur son orientation sexuelle. Depuis, il ne vit plus en fonction de ce qu’il aime, mais plutôt en fonction de ce qui « fait gay et ce qui ne le fait pas ». Le pire, c’est que tout va assez loin, allant de la couleur des vêtements qu’il peut porter, à la manière dont il regarde les autres. Évidemment, il se force également à avoir des relations avec des femmes. Et pour ça, il a appris à boire, en quantité astronomique. Son expérience lui a appris à boire suffisamment pour penser que s’allonger avec une femme paraisse une bonne idée, mais pas assez pour ne plus en être capable.

En somme, c’est un personnage que je trouve extrêmement triste qui ne vit plus pour lui mais pour les autres. Parfois, nous avons envie de le secouer pour qu’il attrape le bonheur à portée de main, mais ses problèmes sont tellement réels qu’on en vient à lui pardonner et le soutenir.

Rikker, lui, est un homme qui a été forcé de faire son coming-out peu de temps avant le début du livre. Exclu de son club de sport à cause de ça, il rejoint celui de Graham, non sans une certaine appréhension. Il est fort, têtu, et même si son histoire est difficile, il garde la tête haute et affronte les commentaires désobligeants des homophobes qui l’entourent. Pourtant, tout n’est pas rose. Sa famille catholique l’a abandonné, à l’exception de sa grand-mère qui s’est occupée de lui. Ce qui l’a rendu très compréhensif, et c’est peut-être bien de ça qu’avait besoin Graham.

Pourtant, Graham et Rikker partagent un passé commun, et la présence de Rikker ne va faire que précipiter davantage la chute de Graham. Il va boire plus, se renfermer sur lui-même, et paniquer à l’idée que Rikker partage ce qu’il est le seul à savoir. Une relation très tendue va donc voir le jour entre les deux, et c’est le point de départ de l’histoire. Je n’en dis pas plus pour vous laisser découvrir la suite.

Pour parler plus du style, la plume de l’auteure est vraiment très agréable à lire. On ne se lasse pas, on enchaîne les pages sans les voir. Quand je suis arrivé à la fin, j’ai même eu un goût de pas assez. Je voulais connaitre la suite.

Il y a également des choix très intéressants selon moi. Les personnages secondaires, comme Bella, la manager de l’équipe et amante de Graham, ou le capitaine de l’équipe, Hartley, sont vraiment excellents dans ce rôle.

Je tenais également à soulever l’originalité de la période choisie. L’histoire de Graham et Rikker se passe en effet à la fac, dans le milieu du hockey, et c’est un dépaysement par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir ou de lire.

Bref, pour conclure, c’est vraiment un livre qui m’a beaucoup plu, pour les émotions qu’il fait partager, les situations réelles qui me parlent. On se met dans la peau des personnages, on comprend leurs choix, même si nous ne sommes pas toujours d’accord. Les choses avancent, mais jamais trop vite, et les réactions diverses et variées amènent une sensation de vraie qui m’ont tapé dans l’œil.

Vous l’aurez donc compris, je vous le conseille fortement !

 

Ma note :          

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s