L’autre Frankenstein de Tony Mark

Date de sortie : 25 mars 2017

Maison d’Editions : L’ivre Book

Genre : Horreur / Erotisme

Le résumé :

Un matin de septembre 1818 la police du Canton de Vaud, en Suisse, découvre un spectacle d’épouvante dans les restes de l’incendie du château de la région ; des morceaux de corps humains éparpillés aux quatre coins d’un mystérieux laboratoire secret. Quelles horribles expériences et quel mystère se cachent derrière cette scène de crime ? Grâce aux journaux intimes des différents protagonistes, l’enquête révèlera, entre autres, les liens étranges qui unissent le Dr Frankenstein et sa gigantesque créature. Une hallucinante histoire de terreur, de sexe et de mort. Glaçant !

Tony Mark, après s’être approprié le Dracula de Bram Stoker, détourne à nouveau un autre grand mythe de la littérature d’horreur : le Frankenstein de Mary Shelley… pour notre plus grand plaisir.

En vente sur AMAZON


 

L’avis de Sehaltiel :

En ouvrant ce livre, je pensais tomber sur un thriller, plein de mystères, de sang, et d’horreur, aussi. Le début m’a donné raison. Dès le début, nous sommes projetés dans le château de Victor Frankenstein, où une tuerie sanguinaire a eu lieu. On y retrouve des morceaux de cadavre dans tous les sens, et un feu qu’on a allumé pour essayer de couvrir ses traces.

Hélas pour moi, la réalité arrive très vite.

En fait, ce livre est un roman érotique, purement et simplement. Enlever les scènes matures amène à couper le livre de 70% de son contenu, si ce n’est pas plus. Honnêtement, j’ai été un peu déçu, parce que je n’apprécie pas ce style. Les situations improbables pour justifier une partie de jambes en l’air se succèdent, comme dans tous les livres du genre. À plusieurs ou seul, avec ou sans accessoires. Parfois, on touche même au SM. Bref. Il y a de quoi faire.

Objectivement, cela dit, la diversité de ces scènes nous empêche de nous lasser vraiment, et le format du récit aide à l’apprécier malgré tout.L’originalité du livre vient également du fait que la majorité des scènes sexuelles impliquent la créature de Frankenstein, aux proportions anormales (oui, oui, nous parlons également d’un sexe énorme, mais pas que).

Maintenant, parlons du format du récit. C’est selon moi la partie la plus intéressante de l’histoire. C’est sous forme de rapports ou de morceaux de journaux intimes que l’histoire nous est racontée. On débute avec le rapport d’un inspecteur qui raconte l’horreur de la scène sanguinaire. Puis, nous passons sur un récit retranscrit par écrit de la créature de Frankenstein, seule survivante de ce carnage. On retrouve aussi des passages de Frankenstein, ou de son assistant Igor. Tout cela pour diversifier le récit et nous amener à compléter le puzzle ayant amené à ce massacre.

Malgré tout, il y a quelques retournements de situations, des explications intéressantes à suivre. Même pour moi, que le roman érotique n’a pas conquis, les mystères ont permis de rendre la chose acceptable. Surtout que le livre n’est pas si long que ça. Je ne sais pas si je vous tiendrais le même discours si le livre avait fait 300 pages. D’autant plus que les émotions ne sont clairement pas le point central de l’histoire, même si la créature a quelques états d’âme qui restent intéressants.

Sans vous en dire plus pour ne pas gâcher votre lecture, je vais donc conclure en disant que c’est une histoire qui peut vous plaire, pour peu que vous ne soyez pas fermés au genre érotique. Avec des créatures. Il ne restera hélas pas l’un de mes favoris à cause de son genre, mais je pense qu’il apporte un petit quelque chose de nouveau par rapport à ce qu’on voit habituellement, et les quelques réponses qu’on dissémine par-ci par-là durant la lecture nous tiennent en haleine.

Disons que ce n’est pas un mauvais livre, mais que ce n’est pas un livre pour moi. Ma notation prend ce caractère en compte, et il se peut très bien que vous l’adoriez si tout ce que le livre propose répond à vos attentes.

Ma note :       

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s