Quelques mots dans la marge, tome 1 d’Isabelle Rowan

Date de sortie : 26 Avril 2017

Maison d’Editions : MxM Bookmark

Genre : Romance – Famille – Sans Abri

Le résumé :

John McCann, un homme qui juge le monde à l’aune d’un livre de comptes, a une ambition suprême dans la vie : obtenir, vivre et profiter des bénéfices de sa fonction de cadre supérieur. Mais il se heurte à un léger problème : les migraines vont empirer s’il ne fait pas un changement drastique dans sa vie. Il lui faut un ‘retour au vert’, s’acheter un petit commerce tranquille en pleine campagne, se poser et se trouver des occupations plus saines pour meubler son temps…

Même si John sait que le médecin a raison, il ne peut pas se résoudre à lâcher le boulot pour lequel il s’est tant battu. Concédant que le sacrifice d’une année sabbatique ne devrait pas lui être trop dommageable, il se retrouve à la tête de Marges, une petite librairie pittoresque, secondé par Jamie, le fils de son précédent propriétaire. John espère mettre cette année à profit pour gérer son stress avant de retourner au front.

Ce qu’il ne pouvait pas prévoir c’était l’attirance que Marges et ses habitants exerceraient sur lui, en particulier cet homme négligé et silencieux qui se réfugie dans le vieux fauteuil en cuir de la section des livres d’occasion. Les envies de John de passer une année simple et sans attaches s’effilochent quand il rencontre David, ce qui le force à réévaluer le sens de la vie, de l’amour et de ce qu’il en attend réellement. John et David sont obligés de faire la paix avec leurs passés respectifs, tout en luttant pour savoir quel futur ils pourraient bien construire ensemble.

En vente sur AMAZON


L’avis de Caro’Jc:

 

❤ Chronique Coup de Cœur ❤

Je suis une âme sensible, une personne qui aime que les choses finissent bien, une personne qui peut pleurer pour un livre, je suis celle que vous verrez rire aux éclats, rougir comme une tomate ou pleurer à chaudes larmes quand je suis plongée dans un livre. Et ce livre est peut-être celui qui m’a le plus émue depuis des mois.

John, atteint de migraines, se voit ordonner par le médecin d’arrêter son travail stressant et de se mettre au vert pendant un an. Il va alors décider d’acheter une librairie, « Margins », et voir si cela lui est bénéfique. John est imbu de lui-même, prétentieux, médisant, bref il n’a pas forcément de belles qualités. Malgré tout, il faut lui laisser le bénéfice que doute car il sait apprendre de ses erreurs et on se rend compte que son caractère est plus une forme de carapace qu’une véritable méchanceté. Il va faire la connaissance de Jamie, fils de l’ancienne propriétaire qu’il décide de garder afin qu’il lui montre les ficelles du métier mais aussi pour l’aider à tenir sa boutique.

Dès son premier jour, il va rencontrer David, un homme qui vient à Margins tous les jours à la boutique et qui va s’asseoir dans un fauteuil dans le coin « livres d’occasion » de la librairie. Mais David n’est pas un homme comme les autres, c’est un SDF que la mère de Jamie a amadoué afin qu’il passe quelques heures au chaud dans la journée. Au premier regard, John ne ressent que du dégoût pour cet homme sale. Mais Jamie va lentement lui ouvrir les yeux et John finira lui-même par avoir honte de ses aprioris. Il va tout faire pour aider David, gagner sa confiance, ne se rendant pas compte que notre homme lui a volé son cœur depuis le début.

C’est l’histoire d’une rencontre improbable, de deux personnes devaient lutter contre leurs aprioris, leurs vies, leurs habitudes. On les voit lutter l’un contre l’autre mais aussi chacun d’eux avec lui-même, sa conscience, ses envies, ses doutes, ses peurs, ses stigmates. David est un homme qui a énormément souffert et qui a du mal à accorder sa confiance, à ne pas revenir vers ce qu’il connait même si cela le brise, lui fait mal. Il lutte contre lui-même et ne sait pas comment faire confiance à John, ni si il peut se laisser aller à croire à la sécurité qu’il veut lui procurer. Il mène un parcours du combattant, il essaie de se reconstruire. Ce n’est pas si simple… John est un roc, il apprend à aimer, à donner, à patienter, il s’inquiète de cette danse d’un pas en avant et de deux en arrière. Il essaie d’être fort pour deux mais on le voit souffrir. Il se pose des milliers de questions sur lui avant Margins, sur David, leur futur, son travail, il se remet en questions. Ils auront malgré tout des personnes sur lesquelles ils peuvent réellement compter, Jamie et Barbara, une bénévole dans un refuge pour SDF.

Cette histoire m’a littéralement prise aux tripes. J’ai souffert, j’ai pleuré, j’ai espéré, j’ai été choquée, dégoûtée, émue aux larmes. Je suis passée par toute une palette d’émotions, par tellement de sentiments… Ce livre est une petite pépite, une ode à l’amour, un message d’espoir, de partage, de tolérance. On est pris dans ce tourbillon, dans les dures réalités de la vie que nous oublions parfois… et l’on en ressort lessivé, les larmes aux yeux et l’envie d’éradiquer la violence, la misère et le désarroi de pleins de personnes.

Isabelle Rowan ne pouvait que me toucher, de part les thèmes abordés mais aussi par son style fluide, doux, tendre, plein de délicatesse et pourtant tellement percutant par moments. Elle a très joliment maîtrisé son sujet, elle a mis le focus sur une des plus dures réalités de notre vie tout en y insufflant de l’amour, de l’espoir… Elle m’a transportée dès le départ et cette couverture est magnifique, c’est d’ailleurs cela qui m’a attirée vers ce livre au départ. Il restera longtemps dans mon cœur et ma mémoire.

 

Ma note :             

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s