La Fac…, Tome 1 : Première Année de Serge Philippe

Date de sortie : 05 avril 2017

Maison d’Editions : Sidh Press

Genre : Romance / New-adult

Le résumé :

Un regard. Un regard n’est rien. Ou si peu.

Par un matin anonyme, un regard arrache Flavien à sa bulle de musique aux rythmes brutaux qui sature ses sens.

Un regard, un visage, un inconnu.

Si peu.

Dès cet instant, se met en place un ballet qui bouleverse le quotidien de cet étudiant sérieux, sportif et grand amateur de jeunes femmes.

Sous les yeux incrédules de ses amis, Flavien se transforme en un être intolérant, brutal et même cruel.

Ce changement n’échappe pas au jeune homme lui-même qui tente de comprendre pourquoi ses nerfs sont mis à vif par cet inconnu, pourquoi ses sens semblent vouloir le trahir pour l’éloigner de l’image parfaite qu’il a patiemment construite au fil des ans.

Image de « vrai mec » destinée à dissimuler ses doutes et ses peurs.

En vente sur AMAZON


 

L’avis de Plum Kréole :

 

J’attendais ce roman avec grande impatience, et je dois dire qu’il rejoint sans aucun doute ma liste de Diamant. J’ai aussi beaucoup aimé la fraîcheur de sa couverture, et je trouve qu’elle colle parfaitement au récit. J’y retrouve sans souci Quentin et Flavien.

Je suis une grande admiratrice de la plume de cet auteur, et la magie a une nouvelle fois opérée … Une plume, un style qui colle parfaitement au milieu et au thème choisis, tout en sachant garder le côté mature, posé, réfléchi qui l’a caractérise … L’auteur a su lui ajouter un peu de légèreté et de juvénilité qui la fait seoir à merveille avec le milieu estudiantin.

N’ayant pas lu le résumé (tellement marre des synopsis qui spolient le récit), et connaissant un peu l’univers de l’auteur, je me demandais où il allait nous embarquer avec des protagonistes aussi jeunes … et c’est une très, très belle surprise. J’ai été happée de suite par l’histoire, par le style de la plume, par le ressenti de chaque protagoniste … Satisfaite aussi que rien ne soit précipité … d’avoir le temps d’appréhender les choses, de les ressentir au rythme de ses héros !

Quand toute votre jeunesse, vous vous êtes conformé à être un jeune homme répondant à tout point de vu aux exigences de la société (ou encore de votre cercle familial et amical), il y a de quoi être plus que troublé et se perdre, quand une seule rencontre fait voler en éclats tout ce qui vous défini …

Quand Flavien croise dans un transport en commun le regard de Quentin, c’est tout son monde qui vacille … Comment accepter l’inacceptable ?… Comment un seul regard peut venir mettre en péril ce que vous tentez jour après jour de compartimenter dans votre vie bien carrée ?

« La fac, première année », c’est l’histoire d’une rencontre, qui va permettre à un jeune homme de grandir et de s’épanouir, c’est l’histoire d’une renaissance qui éclora dans la violence, les coups, la haine … Haine envers cet autre qui chamboule tout nos acquis, haine envers soi-même pour ne pas être celui qu’on s’efforce d’être depuis si longtemps !

Lire « La fac première année », c’est suivre pas à après pas Flavien, dans toutes les épreuves qu’il va devoir traverser, accepter, combattre pour enfin prendre son envol et s’accepter …

C’est aussi le récit d’amitié, de complicité, entre des êtres différents, mais qui s’auront se soutenir quand il en sera nécessaire …

J’ai été touchée par Flavien, par ses peurs, ses doutes, mais aussi bouleversée par la force qu’il met à repousser l’inenvisageable. Il m’a fait mal au cœur quand il se démène comme un diable, dans la violence pour ne pas regarder en face ses véritables peurs …

J’ai eu mal au cœur pour Quentin, quand il accepte le pire et qu’il continue à avancer et surtout à aimer malgré tout Flavien … Lui seul voit celui qu’il est réellement … Ses sentiments sont tellement puissants, qu’il ne veut rien lâcher !! Il fera preuve d’abnégation, de patience et de pleins d’amour pour soutenir Flavien … pour l’aider à s’accepter et à s’aimer …

J’ai aussi beaucoup aimé cette petite bande de potes qui gravite autour de Flavien. J’ai aimé les voir interagir ensemble ou séparément, voir leurs comportements vis-à-vis de certaines situations, leurs acceptions, leurs attirances … Voir aussi à travers eux un certain reflet des préjugés que nous pouvons avoir vis-à-vis de certaines situations  … Leurs présences apportent de l’ampleur et de la fraîcheur au récit, et montre aussi dans quel environnement les étudiants évoluent …

Ce récit est brillant, touchant … C’est l’histoire d’une renaissance et c’est tout simplement beau ! J’ai hâte de savoir ce que l’avenir réserve à tout ce petit monde, alors vivement la suite (Auteur sadique …je te déteste 🙂 😦 )

 

Je finirai avec cette citation :

 

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)  images (1)  images (1) /5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s