La parenthèse de Nathaniel Vigouroux

Date de sortie : 15 février 2017

Maison d’Editions : Evidence Editions

Genre : tranche de vie …

Le résumé :

Il est parfois difficile de s’accepter tel que l’on est et de donner un sens à ses émotions, car pour cela, il faudrait au préalable se connaître et pouvoir se comprendre.

Théo, un trentenaire à l’enfance compliquée, est doté d’une sensibilité à fleur de peau. Il partage à mi-temps une vie de couple avec Christelle, une amie de lycée. Mais un jour, il croise par hasard le regard d’un inconnu sur une ligne du métro parisien et voilà ses émotions qui explosent. Théo saura-t-il mettre des mots sur l’attirance qu’il éprouve pour cet homme et accepter d’aimer autrement ?

Le jeune homme, troublé par le désir, et empêtré dans les doutes qui l’assaillent, voyagera de Paris à Milan à la recherche de cet inconnu dont il ne sait rien. Il parviendra pourtant à connaître son prénom : Giacomo…

Les deux hommes finiront-ils par se rencontrer ?

En vente sur AMAZON


 

L’avis de Plum Kréole :

Avant de rentrer dans le vif du sujet, avant toute chose, je voudrais souligner le point plus que positif de ce roman : la plume de l’auteur ! J’avoue que si je suis allée au bout de ce récit, c’est grâce à cette dernière, qui m’a tenue jusqu’à la fin (cela et savoir si enfin, il y allait avoir le rebondissement que j’attendais … mais ça je vous en parle après !) … Malgré son style légèrement pompeux (et cela n’est absolument pas péjoratif, je dirais même qu’elle caresse à certains instants un langage un peu soutenu … une formulation qui change et qui est plus que plaisante), je dois dire que cette dernière à un petit quelque chose qui t’envoûte, te captive, comme un charme posé sur les mots….

Par contre pour ce qui est de la teneur du récit en lui-même, c’est une toute autre histoire ! Quand tu finis un livre et que tu ne sais que pensez de ce que tu viens de lire, il y a un OS !!! Alors je ne dis pas que je cherche à tout prix à mettre mes lectures dans des cases, mais là, si ce roman est classé dans le style Gay, et qu’avouons-le, sa couverture est plus que suggestive et nous oriente fortement sur cette trame … je dois dire que pour l’addict de MM que je suis, c’est un sacrée Déception (oui ! avec un D majuscule, tant j’ai eu la sensation d’être trompée sur la marchandise !) Alors ce livre, ce n’est pas un livre gay, encore moins une homoromance … Après une très longue réflexion, mon choix s’orienterait sur une tranche de vie/journal intime, c’est pour ma part ce qui s’en rapproche le plus !

Alors si comme moi, lecteur/lectrice, tu es un(e) Addict à l’homoromance et/ou aux livres gays, je ne pense pas que tu trouveras ce que tu affectionnes dans ce roman ! Attention, je ne dis pas que vous devez faire l’impasse sur sa lecture, je vous informe juste de mon ressenti !

Si je dis plus haut que la couverture est trompeuse, je peux aussi ajouter le résumé dans le lot, car là, tout est fait pour nous orienter vers une romance entre hommes ! Et ce livre, ben non désolé, ce n’est pas cela ! Où est le côté Gay ???? Une attirance, sans qu’il ne se passe rien de réel, ne me suffit pas ! Je n’aime pas spoiler les livres, donc je ne peux pas en dire grand-chose, mais si vous vous attendez à des scènes d’amour entre hommes, je vous l’annonce de suite : Il n’y en a pas … elles sont d’un autre genre … Oui, car notre héros est en couple à mi-temps avec une femme (et partager sa couche avec sa femme et parfois des hommes de passages, ne fait pas de cette histoire un roman Gay) ….

« La Parenthèse », c’est l’histoire de Théo, jeune homme en couple à mi-temps avec une femme, qui un jour va être attiré au premier regard, par Gaicomo, cet homme mystérieux qui prend le même métro que lui… A partir de cette rencontre, nous allons suivre Théo pris dans les tourments et les questionnements qui l’assaillent … Entre ces doutes, ces peurs, ces émotions qui vont l’emmener à s’interroger sur ce qu’il veut ou pas …

L’auteur pour nous faire ressentir la sensibilité à fleur de peau de son protagoniste, nous entraîne entre présent et passé, autant de flashback, afin de nous permettre de connaitre la jeunesse et la fragilité que Théo en a retiré … Mais malheureusement avec ce procédé l’auteur m’a parfois totalement perdue, tellement que sur certains passages, je faisais des retours en arrière pour voir si je n’avais rien loupé  …

Et cette fin, sérieux ? Je vous le disais plus haut : j’attendais le rebondissement ultime !!! Que ce petit truc que j’espérais depuis le premier regard échangé arrive enfin !!! Ah oui rebondissement il y a … mais là encore, je me suis sentie bafouée …

Voilà une histoire qui me laisse un petit goût amer, mais qui malgré tout m’a permis de découvrir une sacrée plume, que je retenterai de lire sur un autre ouvrage … Restons donc sur ce point positif 🙂

 

Ma note :     LU AUSSI

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s