Aucune bonne action de Michael Rupured

aucune-bonne-actionDate de sortie : 24 janvier 2017

Maison d’Editions : Dreamspinner Press

Genre : Mystère / suspense / Romance

Le résumé :

La veille de Noël, en 1966, Philip Potter, un conservateur du Smithsonian au grand cœur, termine ses achats de dernière minute. Au même instant, James, son compagnon depuis plusieurs années, s’ôte la vie chez eux. Inconscient de ce qui l’attend, Philip dépose des cadeaux à un refuge pour sans-abris, un acte généreux qui fera plus tard de lui un suspect dans le meurtre d’un prostitué.

Après la mort choquante de James, deux hommes entrent dans la vie de Philip… et tous deux conduisent une Continental jaune. L’un d’eux, toutefois, est un tueur avec le sang de six prostitués sur les mains. Et tous deux cachent quelque chose.

Comme Philip est sur le point de le découvrir, aucune bonne action ne reste impunie.

En vente sur AMAZON


 

L’avis d’ Ysra :

 

 

J’ai été attirée dès le début par cet ouvrage, tant par le résumé que par cette magnifique couverture. Ce livre est totalement différent de tout ce que j’ai pu lire en MM et qui plus est, ce n’est pas une romance à proprement parler. DSP a pris le parti de sortir un livre qui ne rentre pas dans les cases et rien que pour ça, je leur dis merci.

Nous sommes la veille de Noël et Philip termine ses derniers achats le cœur léger. Il est à mille lieux de se douter que lorsqu’il va rentrer chez lui, il va retrouver son compagnon, mort. Sous le choc du suicide de son amant, il va devoir se confronter à une sombre affaire de jeunes hommes qui disparaissent et qui sont retrouvés assassinés…

J’ai adoré son personnage. J’ai adoré sa force de caractère, toujours droit dans ses bottes et toujours en accord avec ses convictions et ses choix. Les personnages secondaires sont tout aussi importants, notre ami Georges qui est avocat, bourru au premier abord mais bien plus ouvert que la plupart de ses collègues, Harold et son amour inconsidéré pour les robes… Et j’ai eu mon petit coup de cœur pour Terrence, qui essaye de tout faire pour être dans la lumière.

J’ai vraiment apprécié l’écriture de l’auteur. Il peint de manière brillante la toile de fond de cette histoire à savoir l’homophobie étouffante qui règne dans son roman. Le Washington des années 60 est très sombre : l’homosexualité est illégale, les dénonciations sont légions, et les jeunes hommes jetés dehors par leurs parents sont obligés de faire le trottoir pour gagner de quoi manger… Les mots incisifs de Michael font mouche et j’ai eu plusieurs fois le cœur serré face à tant de cruauté et d’injustice vis à vis de la communauté homosexuelle.

Je n’ai pas vu la fin arrivée et même si elle est parfaite, elle me laisse un gros pincement au cœur. C’est un roman que je ne peux que vous conseiller, un roman qui m’a fait réfléchir et qui m’aura beaucoup plu.

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)  images (1) /5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s