Boulevard des Solitudes de Alessia Dan et Paula Stefan

le-boulevard-des-solitudesDate de sortie : 24 novembre 2016

Maison d’Editions : Mix Editions

Genre : Romance – Young adult – Tranche de vie

Le résumé :

Lancé à toute allure sur sa moto, Olivier manque de renverser Laurent et chute. Lorsque ce garçon trop blond aux yeux trop bleus l’aide à se relever, Olivier sait déjà que sa vie vient de se jouer sur un coup de frein. Pour Laurent, fuyant le domicile familial et l’indifférence paternelle, les choses sont moins évidentes.

Le temps d’un été perdu au cœur des années 70, ballottés par une société en plein bouleversement, les deux garçons vont se croiser, apprendre à s’aimer, à se déchirer, à se retrouver. À dire adieu à l’enfance pour devenir des hommes avec l’azur de la Méditerranée pour seul témoin.

En vente sur AMAZON


 

L’avis de Ysra  :

 

« Boulevard des solitudes » est sorti depuis quelques mois déjà, un peu confidentiellement, et je trouve cela bien dommage car je ressors ravie de ma lecture.

Olivier et Laurent sont deux jeunes hommes perdus, deux solitudes qui se comprennent et qui s’apprivoisent, deux destins qui se télescopent. Laurent m’a beaucoup touchée, c’est jeune homme un peu trop candide, qui pense qu’à 16 ans le monde lui appartient. Il est en fugue et il va faire des rencontres qui, chacune à leur manière, vont le faire mûrir.

Ils vont vivre une relation intense et émouvante qui m’a beaucoup touchée. Ils vont apprendre à se connaitre, à apprivoiser leurs sentiments, à s’aimer, à se détester. Ils vont apprendre à grandir ensemble, et à vaincre cette solitude si profondément ancrée en eux.

Les personnages secondaires ont tout autant leur place dans cette histoire. Alexia m’a beaucoup émue. La relation qu’elle établit avec Olivier est ambiguë, mais jamais dépourvue d’amitié, de complicité et d’affection.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec cet ouvrage. Le langage soutenu, les paysages qui nous entraînent de Nice à Cannes, les émotions qui transparaissent à chaque mot m’ont transportée, nonobstant le fait que parfois, il y a quelques longueurs.

Je vous conseille vraiment cet ouvrage qui nous fait prendre conscience combien la vie n’était pas facile à cette époque (le livre se situe dans les années 70), sur la relation que les enfants peuvent avoir avec leurs parents (on a justement l’impression de vivre à des années lumière, alors que ce n’est pas si éloigné), et cette fébrilité qu’on a tous ressentie un jour, lorsqu’ado, nous rencontrions les premiers émois amoureux.

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)  images (1) /5

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s