Nuances de gris de Brooke McKinley

nuances-de-gris-840233-264-432Date de sortie : 05 Décembre 2016

Maison d’Editions : Juno Publishing

Genre : Romance – FBI – Drogue – Meurtres – Sous Protection – Informateurs

Le résumé :

Miller Sutton, un agent du FBI très à cheval sur le règlement, commence à voir quelques nuances troublantes de gris dans son monde en noir et blanc. Il se retrouve face à face avec ses doutes en la personne de Danny Butler, un trafiquant de drogue de niveau moyen que Miller espère utiliser afin d’attraper un beaucoup plus gros poisson : Roberto Hinestroza, un baron de la drogue que Miller poursuit depuis des années.

Danny n’a aucun intérêt à témoigner contre son patron, que ce soit à cause d’un sentiment tordu de loyauté ou parce qu’il sait que doubler Hinestroza est signe d’une condamnation à mort. Mais il accepte à contrecœur de coopérer, et comme il le soupçonnait, il ne faut pas longtemps à Hinestroza pour comprendre sa trahison.

Miller est surpris de découvrir que Danny n’est pas le voyou à la carrière criminelle auquel il s’attendait ; dans le même temps, Danny se retrouve irrésistiblement attiré par la bonté innée de Miller. Ils commencent à peine à explorer l’attirance entre eux lorsque le tueur à gages de Hinestroza les traque, et ils se retrouvent en fuite pour sauver à la fois leur vie et leur amour, de quelque nature qu’il soit.

En vente sur AMAZON


 

L’avis de Caro JC  :


 

Pour une fois, le résumé se suffit à lui-même. Il en dit assez sans en dire de trop et c’est franchement appréciable. Donc je ne vais pas revenir dessus et essayer de ne pas en dévoiler de trop moi non plus.

Miller Sutton, magnifique spécimen du FBI (oui oui, si on s’en fit à sa description, c’est un beau Mâle !!) enfin bref, Miller coffre un jour un certain Danny Butler, un petit voyou et lui propose ou plutôt le force à passer un marché avec le FBI. En effet, Danny travaille pour Hinestroza, un baron de la drogue. Même si Miller promet à Danny que tout ira bien, tout ne va pas bien se passer et Hinestroza va se rendre compte que Danny l’a trahi. Il va alors lâcher ses chiens de gardes, mais surtout son homme de main, Madrigal, un homme complètement fou, un traqueur, un désaxé qui aime faire souffrir, en un mot un tueur.

Danny va s’enfuir et se retrouver sous la protection du FBI, sous la surveillance de Miller. Ils vont devoir cohabiter.

Ces deux hommes sont de parfaits opposés, enfin c’est ce que l’on pourrait penser.

Miller vient d’un milieu assez aisé, Danny non.

Miller est agent du FBI, Danny est un voyou.

Miller est hétéro, Danny est gay.

Miller a des fêlures…..ah Danny tout autant.

Ils sont tous les deux cassants, sarcastiques, sexys, craquants, touchants,  protecteurs, attentionnés, attentifs, vigilants, soucieux des autres et en recherche d’affection.

J’ai craqué pour Miller, pour ses doutes, ses insécurités, sa passion, son amour pour Danny (oups je l’ai dit !) J’ai adoré Danny pour sa gentillesse, ses incertitudes, ses craintes, son sens bizarre de l’honneur envers Hinestroza et son besoin de reconnaissance et d’amour.

Entre eux, ça va être torride, explosif, dur et les sentiments vont être tellement vifs, puissants et mis à mal de bien des manières. Ils se complètent mais ne seront pas complets tant qu’ils ne se pardonneront pas eux-mêmes, tant qu’ils ne se rendront pas compte que la vie n’est pas toute noire ou toute blanche mais qu’elle est pleine de nuances de gris.

L’intrigue policière n’est pas du tout passée au second plan, elle mène le livre au fil des pages, elle a sa part belle et nous tient en haleine. On apprend le bien et on découvre, malheureusement, le mal. L’auteure a fait un choix qui m’a fait douter, un choix dans sa romance et dans son récit policier qui m’a fait me demander où elle voulait m’emmener mais qui en fin de compte m’a touchée. Ce choix m’a plu, il m’a fait découvrir….ah non je ne vais pas vous le dire. L’auteure a joué de son livre et m’a permis de mieux m’approprier leur romance, de mieux les découvrir, de voir que l’amour peut surmonter bien des choses.

Psychologiquement, ce roman nous fait réfléchir, au bien, au mal et à toutes les nuances possibles entre les deux. A tout ce qui peut paraitre juste ou non. A tout ce que l’on peut faire par amour.

Brooke Mc Kinley m’a enchantée par cette lecture. Elle a intégré à son récit des flash-backs sur le passé des héros ou encore leurs pensées. C’est un très beau romantic-suspense qu’elle nous dévoila là. Elle a réussi avec brio à mêler une très belle histoire d’amour et une intrigue policière prenante.

Je vous recommande vraiment de le lire, c’est un très beau roman, un très bon moment de lecture et une histoire à ne pas rater.

 

Citations :

 

—————————————————————————-

Miller éloigna son visage, la poitrine suffocante, la sueur picotant sur son front. Les joues de Danny étaient rouges, sa bouche ouverte, un doigt encore en train de dessiner un huit paresseux contre la nuque de Miller. Les yeux que Danny posa sur lui étaient hébétés et vulnérables, effrayant davantage Miller que si l’autre homme s’était jeté sur lui et arrachant ses vêtements.

Miller oscilla vers l’arrière, tombant sur les mains, reculant à quatre pattes. Il se remit sur ses pieds, tenant ses bras en face de lui tandis que Danny se relevait.

— Je… nous… je….

— Miller, appela Danny doucement.

— Je ne suis pas gay, Danny, s’écria-t-il, en passant une main sur sa bouche gonflée par leur baiser.

— En es-tu sûr ?

La voix de Danny n’était pas accusatrice, juste interrogative.

— J’en suis sûr ! Je ne suis pas comme toi !

 

—————————————————————-

Danny rit – d’un rire creux, fatigué. Il n’y avait pas de solution. Ils étaient tous les deux des hommes traqués à présent, et Danny ne survivrait pas s’il arrivait quelque chose à Miller. Si Miller mourait, Danny mourait. Si Miller souffrait, Danny souffrait. Le cœur de Danny ne lui appartenait plus. Hinestroza possédait enfin la clé de l’entière coopération de Danny – et il ne le savait même pas. Le comble de l’humour noir.

Miller ôta son tee-shirt d’une main.

— Je vais prendre une douche. Ensuite, nous irons chercher à manger et nous discuterons.

Il caressa la joue de Danny du dos de la main.

— D’accord ?

— D’accord, répondit Danny.

Son faux sourire rebondit vers lui à travers le miroir du mur.

Il attendit d’entendre l’eau tomber puis se leva et se dirigea vers le miroir, étudiant son visage dans la glace. Ils pourraient s’enfuir, ensemble ou séparément, mais il voulait plus pour Miller qu’une vie de fuite, redoutant constamment ce qui l’attendrait au prochain tournant, ne dormant jamais tranquille. Danny connaissait le prix de la peur, et il n’allait pas accepter que Miller le paie.

C’est ta chance, Danny. Enfin, ta chance de pouvoir sauver une personne à laquelle tu tiens. Sauver la personne que tu aimes le plus au monde. L’unique personne que tu n’as jamais aimée.

 

—————————————————————————-

 

Danny leva les yeux vers le plafond. Il se souvint à quoi ressemblait Miller lorsqu’ils s’étaient rencontrés, si dur et intouchable dans la salle d’interrogatoire… à quel point il avait été effrayé lorsque Danny l’avait embrassé, ses lèvres douces et chaudes… comment Miller n’avait pas hésité à se réfugier dans ses bras lors de ce jour neigeux dans l’appartement… comment, depuis le début, il avait été question de bien plus que de sexe entre eux. Il se souvint que Miller était vivant.

Et la fin ne viendrait pas vite. Mais elle viendrait.

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)   images (1)  .5  /5

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s