RAJuffern, Tome 1 : Taliane d’Emmanuelle Amadis

rajuffern-tome-1-taliane-797265-264-432Date de sortie : 16 Août 2016

Maison d’Editions : Éditions Sharon Kena

Genre : Romance, Science-fiction

Le résumé :

Taliane est un Dionos, la race souveraine sur RAJuffern.

Il a un don, il peut déplacer les os brisés et les ressouder pour réparer les organismes vivants. Il travaille en équipe avec Eliou – qui lui soigne les tissus mous – et Xabat le pilote de la navette qui les mène sur le lieu d’apparition de ceux qui serviront d’esclaves au Dionos.

Chacun est âgé de plusieurs siècles et pour agrémenter ou épicer un peu leur quotidien, ils se lancent parfois des défis.

Lors de circonstance particulière, Taliane relève le pari un peu idiot de prendre en charge un humain pendant une année, le gain sera minime et les problèmes certainement au rendez-vous, mais il est bien décidé à le gagner haut la main.

Jaison est mort. Du moins, il devrait l’être, il ne voit pas comment il pourrait en être autrement après ce qu’il vient de subir.

Et pourtant, voilà qu’il se réveille et qu’il se retrouve devant un être qui n’est visiblement pas humain. Point positif, il n’est pas en enfer, ou alors les démons sont incroyablement plus magnifiques qu’on ne le dit. Point négatif, il n’est pas au paradis parce qu’il reste mortel et qu’il est un esclave. Point troublant, il est tombé amoureux de Taliane, son maître immortel.

Sa vie – ou plutôt sa mort – n’a pas de sens, alors pourquoi ne pas devenir déraisonnable et croire à un miracle : celui de voir ses sentiments être partagés.

Attention ce roman comprend des scènes homosexuelles explicites.

En vente sur AMAZON


 

L’avis d’Els  :



Je ne suis, à la base, pas trop fan de science-fiction… Mais je me dis qu’en fait, c’est un genre à tester… Résultat… Essai plutôt concluant… Bon, j’avoue que même si le synopsis me tentait, ce n’est pas sans appréhension que j’ai ouvert ce livre… Et ben, je ne le regrette pas.

Au début, j’ai eu du mal à me mettre dans l’histoire et à bien assimiler les choses… Que ce soit sur la nature même des Dionos ou leur univers et coutumes… (J’aurai apprécié un lexique ou quelque chose qui nous expliqueraient tout ça succinctement.) Puis, je me suis prise d’affection pour Jaison et par la suite pour Taliane.

Jaison est touchant de par sa détresse à son réveil dans un monde totalement inconnu, peuplé d’êtres non-humains et surtout après sa dernière épreuve vécue sur terre… Ses émotions sont palpables tout le long du récit, l’adoration qu’il éprouve pour Taliane dès le départ, ses peurs et angoisses, l’ultime trahison qui l’a conduit sur RAJuffern.

Taliane, quant à lui, est tout aussi chamboulé par le tournant que prend son pari… Un pari qui l’engage à prendre en charge un « humain » pendant une année… Ce vieux Dionos, ne sait pas comment gérer un humain, mais il va vite se rendre compte que Jaison est assez fort pour s’exprimer ou même obtenir ce qu’il veut…

Alors, une histoire qui se déroule lentement où les protagonistes apprennent à se connaître avant que leur relation prenne plus d’ampleur que simple « maître / esclave »… Une avancée en douceur qui colle parfaitement avec l’aventure proposée par l’auteure…

Tout cela distillé par une plume plutôt tendre et douce avec une part de sensualité quand il le fallait. Une lecture assez fluide malgré le contexte science-fiction, créatures méconnues et technologie futuriste… Et surtout addictive, je l’ai lu en même pas une journée… J’étais tout simplement prise dans ma lecture, je voulais en découvrir plus, de la vie de Jaison ainsi que la suite de leur relation… L’auteure a su nous maintenir en haleine, nous offrant le passé de Jaison par petites touches ci et là, ponctuant le roman, mais aussi l’avancé de la relation Taliane / Jaison.

En ce qui concerne la fin, je la trouve assez abrupte… Pour moi, le dernier chapitre joue plus le rôle d’un épilogue qu’un simple chapitre. Là où l’histoire évolue doucement pendant la totalité du roman le dernier chapitre nous en met par vague de décennie en décennie…  Ce qui a cassé le rythme, plus j’avancé dans ma lecture de ce dernier plus j’avais peur de la fin… puis Bam ! Tu prends dix ans… Alors cela m’aurait certainement moins choquée si cela avait été un épilogue… En même temps, vous commencez à me connaître j’en veux toujours plus, je suis gourmande et quand l’histoire me plaît qu’elle fasse 200 ou 600 pages… Cela reste la même chose, j’en veux encore… Alors, nous avons une vraie fin pour ce tome avec l’envie de lire le deuxième, qui lui sera sur Eliou… Et je suis curieuse de découvrir ce personnage…

J’ai apprécié la prose de l’auteure et serai curieuse de découvrir d’autres de ses ouvrages.

Maintenant, je vous laisse, vous en faire votre propre opinion.

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)  .5  /5

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s