Mariage à tout prix de Shira Anthony

Mariage à tout prix de Shira AnthonyDate de sortie : 02 août 2016

Maison d’Editions : Dreamspinner Press

Genre : Romance

Le résumé :

L’amour n’avait pas sa place dans leur mariage…

Lorsque Chris Valentine, jeune écrivain en galère, rencontre Jesse Donovan, il espère tout au plus décrocher un contrat pour son manuscrit, ou un rendez-vous galant… Il ne s’attendait certainement pas à une demande en mariage de la part du célibataire le plus convoité de New York !

Jesse est dans de beaux draps… Pour rester à la tête de son entreprise, il doit se marier. Il fait donc une proposition alléchante à Chris : si ce dernier accepte de vivre pendant un an dans un splendide manoir et de jouer les époux énamourés, il pourra disposer de tout le temps qu’il souhaite pour écrire et repartira en prime avec un million de dollars. Le défi semble facile à relever. Il suffit à Chris de vivre aux côtés de l’homme le plus séduisant et le plus charmant qu’il ait jamais rencontré, un homme qu’il a désiré dès la première seconde et qu’il n’aura jamais. À moins que…

En vente sur AMAZON


 

L’avis de CarO’jc :

Lors d’une lecture de son dernier roman Chris Valentine, jeune auteur en galère, fait la connaissance de Jesse Donovan, le célibataire le plus convoité de New-York mais aussi un de ses fans.

Jesse lui propose un rendez-vous afin de discuter avec lui d’un projet. Chris accepte pensant qu’il allait l’aider à trouver un éditeur. Or Jesse va lui faire une proposition détonante.

En effet, il doit se marier rapidement et il aimerait que Chris l’épouse. Il lui demande un an de mariage au cours duquel il aura tout le temps d’écrire son prochain roman et une somme rondelette à la fin de ce contrat d’un an de mariage.

Mais c’est sans compter sur les sentiments qui ne tarderont pas à se développer !

Chris est un auteur autoédité qui travaille comme serveur pour vivre et qui squatte chez des amis depuis sa dernière rupture. C’est un geek mignon, gentil, attendrissant et peu sûr de lui.

Jesse est un homme de pouvoir qui a hérité de son grand-père de l’entreprise familiale. Il est riche mais seul. C’est un geek qui ne le montre pas, il adore les romans et en particulier ceux de Chris.

Mais s’il demande à Chris de l’épouser, c’est parce qu’il sait que Chris est quelqu’un de gentil et d’intègre et qu’il ne demandera pas plus qu’il ne peut donner. Il l’apprécie et aimerait qu’ils deviennent amis mais….. En effet, Jesse est dans le placard depuis bien trop longtemps et dès qu’il se retrouve un peu trop près de Chris, il craque.

Les sentiments se développent mais les certitudes, les préjugés, la peur du regard des autres restent. OUI à un mariage avec un autre homme qui reste après tout un contrat.

Mais NON, ils luttent, ils ne veulent pas tomber amoureux et se retrouver brisés.

Mais c’est sans compter sur la belle grand-mère de Jesse qui va mettre son petit grain de sel dans cette histoire, une petite marraine la fée des temps modernes.

C’est une jolie romance tout en douceur sans réel drame. Une histoire qui suit son court tout doucement, un amour qui nait au travers du respect de l’autre, qui s’accroit grâce à une réelle amitié. Les personnages sont mignons, touchants par leur côté naïf, adorables de croire que les sentiments peuvent être mis sous cloche.

Une jolie petite histoire d’amour.

Un joli petit roman d’été à lire sur la plage.

Certains diront que ce livre ressemble aux romans « Harlequin » et par certains coté c’est assez vrai. Mais comment ne pas apprécier une romance pleine de douceurs !!!

Allez-y ! Lisez-le juste pour le plaisir de se faire plaisir sans prises de tête !

 

Quelques citations :

 

Jesse leva le menton et se redressa sur son fauteuil, comme s’il voulait empêcher le Jesse sûr de lui de filer en douce par la porte du café. Mon Dieu, cet homme était sexy même lorsqu’il était complètement paumé…

 

Le regard de Chris croisa celui de Val, et il s’attendit presque à ce qu’elle l’incite à embrasser Jesse. Mais ce dernier le prit de court en plaquant ses lèvres sur les siennes.

Ce fut d’abord un baiser d’une incroyable douceur, car leurs lèvres s’effleuraient à peine, mais au lieu de relâcher son compagnon, Jesse insista et introduisit sa langue dans sa bouche. Ce fut délicieux… et Chris n’hésita pas une seconde : leurs langues s’entremêlèrent et se mirent à danser l’une contre l’autre. De si près, Jesse sentait encore meilleur. Chris se rendit à peine compte qu’il faisait glisser ses mains le long du dos de Jesse, avant de s’arrêter sur ses hanches étroites. Il n’y réfléchit pas à deux fois, leurs deux corps se répondant l’un l’autre à la perfection.

Un ricanement – Chris reconnut la voix de Val – fit réagir Jesse qui s’écarta brusquement. Leurs regards se croisèrent, et Chris lut dans le bleu profond de ses yeux un mélange de surprise et de désir. Puis il n’eut que le temps de sentir Val l’agripper, tandis que son cœur qui battait la chamade ainsi que la chaleur piquante qui lui brûlait encore les lèvres l’assuraient qu’il n’avait pas rêvé.

 

Leur arrangement impliquait tellement plus que ce qui était prévu au départ. Il avait marché droit dans un champ miné, les yeux fermés. Et pourtant, les indices étaient là : le baiser échangé au mariage qui l’avait laissé frissonnant, l’intuition que Jesse avait cherché à savoir s’il avait un petit ami, toutes ces femmes que Jesse avait décidé de ne pasépouser. Il avait ignoré tous les signes, séduit par le charme et l’humour de cet homme. Qui était tout à fait le genre d’homme dont il pourrait tomber amoureux. Et même, lui glissa la petite voix logée dans son esprit, le genre d’homme dont tu es déjà tombé amoureux…

— Je mérite ta colère, dit Jesse en posant une main sur l’épaule de Chris.

Celui-ci s’écarta immédiatement. Le contact physique compliquait une situation déjà suffisamment épineuse.

— Je t’écoute, dit Chris qui doutait que ses propos puissent apaiser sa fureur – mais il n’allait tout de même pas jouer sa diva et partir en claquant la porte.

— Je me suis caché toute ma vie, commença-t-il d’une voix douce et posée.

Chris percevait derrière chaque mot une haine de lui-même, aussi distinctement qu’il entendait le clapotis des vagues.

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1) ,5 /5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s