Our Unknown Feelings de Charlie Audern

OUF charlie audernDate de sortie : 29 juin 2016

Maison d’Editions : Auto Editions

Genre : Romance Young adult

Le résumé :

Hey, salut, moi c’est Quentin, 17 ans. C’est ma dernière année de lycée et la première de ma petite sœur Geneviève. C’est une année importante pour mon avenir : Bac, choix d’études… Pourtant, ce n’est pas ma priorité, même si c’est celle de mes parents. Non, en fait, je suis juste amoureux. Tout pourrait être simple si seulement ce n’était pas un garçon, et pire, mon meilleur ami Emmanuel. J’ai enfin décidé de me déclarer et autant vous le dire, c’est la panique !
Personne ne connaît mes penchants et ça me tiraille. En plus, Geneviève s’est entichée d’un voyou, Michel, à la sale réputation. Si mon père l’apprend, c’est la fin.
Entre les cours, les amours, ma sœur, le club de handball dont je suis le capitaine, je ne sais plus où donner de la tête. L’année commence à peine et tout est déjà compliqué. Mais il parait que c’est ça devenir adulte.

Une romance contemporaine Young adulte à fleur de peau où les états d’âme de Quentin son livrés à cœur ouvert.

En vente sur La page de Charlie Audern


 

L’avis de CarO’jc :

On rentre dans cette romance contemporaine Young Adult comme si nous étions nous même un des protagonistes de cette histoire.

C’est un jour de septembre, une rentrée scolaire ordinaire pour un jeune homme de dix-sept ans, Quentin.

Quentin, bon élève, joueur talentueux de Handball, fait sa dernière rentrée au lycée et compte bien profiter de cette dernière année.

Seulement, cette année commence sur les chapeaux de roues car il se retrouve à déclarer à son meilleur ami, Emmanuel, qu’il l’aime. Pas comme on aime un ami mais comme on aime un amour. Quentin avoue à Em qu’il est amoureux de lui depuis 2ans. Mais ce qui est le plus drôle ce que Em a secrètement les mêmes sentiments envers son ami.

Ils vont donc commencer leur idylle mais c’est une idylle cachée.

Cachée, parce qu’Em a peur. Peur des regards. Peur du jugement. Peur du rejet. Peur de revivre une situation qu’il a déjà vécue.

Alors pour « donner le change », ils vont fréquenter des filles. Et à partir de ce moment-là leur relation va se détériorer. Comment peut-on aimer en cachette ? Comment ne pas ressentir de la jalousie, du ressentiment, de la rage alors que l’on voit notre amoureux avec une autre ? Comment peut-on vivre ce genre d’histoire sans ressentiments ?

Malgré tout Quentin s’accroche et veut y croire jusqu’au jour ou Emmanuel, mal dans sa peau, mal dans sa tête, va le faire sciemment souffrir et mettre un terme à leur relation.

Pourtant Em souffre lui aussi mais son mal-être est bien plus grand et il se laisse aller dans une spirale d’autodestruction, de dépression ou il fera souffrir bien plus de personnes qu’il n’aurait dû, notamment sa fausse petite amie, Audrey.

Pendant ce temps, la petite sœur de Quentin, Geneviève, qui n’a que 14 ans rentre aussi au lycée avec un an d’avance.

Pour se démarquer de son frère qui est adulé au lycée, elle va sortir avec Michel, un élève de terminal qui a tout l’air d’être un petit voyou. Il va la faire souffrir sans que cela ne soit réellement voulu. Un article dans le journal du lycée va sortir sur l’histoire de ce couple atypique et Quentin et Michel vont finir par se battre à cause des propos qui y ont été écrits.

Ils se retrouvent en colle tous les deux et par la force des choses, ils vont se parler, mettre les choses à plat. Ils vont apprendre à se connaitre et à s’apprécier.

Michel va d’ailleurs être le seul appui, la seule personne sur qui Quentin pourra se reposer quand sa relation avec Em va se détériorer. Il sera là pour lui après leur rupture, il va l’aider à trouver un travail de serveur au « Rallye Bar », à se changer les idées et à affronter ses peurs. Il sera son roc, la seule personne qui le fait se sentir mieux.

Mais c’est sans compter sur le cœur tendre de Quentin qui va tomber doucement mais surement amoureux de Michel.

Je ne vous raconterai pas la suite, c’est à vous de la découvrir.

Michel, hétéro et amateur de moto va-t-il finir par tomber sous le charme de Quentin ? Leur amitié va-t-elle se transformer ? Em et Quentin vont-ils avoir une seconde chance ?

Je peux vous dire que vous allez tomber sous le charme de Claude  et même d’Angelo.

Que vous allez adorer Otto qui est le patron de Quentin et un père de substituion pour Michel.

Que vous allez adorer la force de la mère de Quentin, sa ténacité et son amour pour ses enfants.

Que vous allez vouloir crier après le père de Quentin mais qu’en fin de compte vous allez le tenir en estime et voir qu’il est une personne vraiment bien.

Que vous allez détester le père de Michel ou encore Snake.

Que vous allez adorer les motos et les courses.

Que vous allez vous plonger dans ce livre comme si vous y étiez.

 

Ce livre est un très bon YA qui nous fait passer par toutes les palettes d’émotions par lesquelles passe n’importe quel jeune de dix-sept ans.

On peut passer du rire aux larmes, de la douceur à la noirceur, de l’amour à la haine en quelques pages. On se met très facilement à la place des protagonistes et l’on se revoit jeune en train de se poser les mêmes questions existentielles

On est touché par Quentin, sa naïveté, sa pureté, ses tourments mais aussi sa force, sa prestance, sa détermination.

On est ému par Michel qui sous couvert de ressembler à un voyou, n’est autre qu’une personne fragile, qui doute, qui a peur, qui aime. Il est déterminé mais très peu sûr de lui. Il est attendrissant et en même temps on voudrait le secouer comme un prunier.

On est tourmenté pour Em, pour son mal-être, sa fragilité.

On aime les personnages secondaires qui gravitent autour de nos chouchous. Ils ont tous un petit quelque chose qui les rend attendrissants ou charmants ou rigolos ou franchement exaspérants.

 

La plume de Charlie Audern est tout simplement juste. Les mots, les phrases employées sont du registre du YA. Pas de prise de tête, un rythme soutenu, un phrasé qui correspond bien au thème de l’histoire. Je me suis laissée porter tout le long du récit. Le fait de voir régulièrement des passages du journal intime d’Em en fin de chapitre, ou de voir ce qu’il se passe chez Claude donne au roman un vrai coup de pouce et aide à relater des choses que l’on n’aurait jamais sues. Cela permet de ne pas rester dans le flou par rapport à certaines informations importantes.

J’ai aimé le bonus et le point de vue différent. C’était rafraichissant.

J’ai aimé ce livre, il décrit bien les émois, l’amour, la tendresse, les amitiés, les difficultés, l’intolérance ou la douleur par lesquels un jeune homme, qui aime un homme, peut passer à cet âge.

 

Je vous laisse vous faire votre propre avis avec ces quelques citations :

Je relève la tête, prêt à tout perdre sur un seul regard. Jamais, je n’ai eu aussi peur de ma vie, je suis un homme qui en aime un autre. J’ai dix-sept ans. Je suis « populaire » et j’ai un succès fou avec les filles, mais j’aime un homme.

 

Et je me suis senti si misérable que j’ai étouffé mes sanglots dans mon coussin. Une main s’est posée sur mes épaules. Je me suis retourné, maman était là. Maman, les cheveux défaits, en chemise de nuit. Elle s’est assise sur mon lit et m’a pris dans ses bras. Elle m’a bercé comme autrefois quand j’avais un gros chagrin. Me chantonnant une comptine. Jamais je me suis senti si faible, si fragile. J’ai eu l’impression d’avoir de nouveau six ans.

 

Michel caresse amoureusement l’avant de sa moto. Je l’entends murmurer.

— Demain ma belle tu feras des étincelles, je te le promets.

 

ouf charlie

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)   images (1) /5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s