Le chemin de l’espoir de Limor Moyal

Le chemin de l’espoir de Limor MoyalDate de sortie : 26 mai 2016

Maison d’Editions : Juno Publishing

Genre : Romance

Le résumé :

Tom, un jeune homme du Kansas, s’est rendu en Israël afin de se battre pour son peuple. Il est venu pour combattre, il est venu pour s’échapper. Dan Green a tout. Il possède Greentech technologies, vit dans une petite maison de maître près de Tel-Aviv, et ressemble à une star de cinéma. Mais ses yeux bleus cachent une tempête qui menace de le briser. La fin de son mariage avec Lena, les souvenirs de son défunt père, sa déception face à lui-même et ses guerres internes le poussent au bord du précipice.
Dan et Tom se croisent à un moment crucial de leur vie. Aucun d’eux ne pensait que ce qui avait commencé comme une mission de bénévolat allait changer tout ce qu’ils pensaient savoir.Ceci est un voyage d’exploration et de découverte. C’est poser les bonnes questions et trouver les réponses. Dans les embouteillages de l’autoroute d’Ayalon, dans l’agitation de la ville, sur le champ de bataille, et profondément enfouis dans leurs rêves. Ensemble, ils vont se débarrasser des couches de douleur et se retrouver eux-mêmes.

En vente sur AMAZON


L’avis de Plum Kréole:

** Chronique Coup de Coeur **

Il est indéniable pour ma part, que ce livre rejoigne mes Coups de cœur ! Quand j’ai eu fini cette lecture, je me suis retrouvée dans le même état émotionnel (conquise, sous le charme, mais totalement bouleversée), que lorsque j’avais lu « Le dégel d’Alix Dedune » ….  Ce roman, il est un peu dans la même veine émotionnelle …. L’auteure nous offre une histoire d’amour (mais pas que…) magnifique, sublimée par un réalisme époustouflant … un livre criant de vérité, avec des personnages hauts en couleur ….

Le chemin de l’espoir nous raconte la vie de Dan, un homme d’affaire riche et puissant, qui à tout pour être heureux, mais qui a laissé trop longtemps les autres régenter ses faits et gestes, et de ce fait, il se retrouve, bien malgré lui, capturé dans les méandres de sa vie … Il ne croit plus en l’amour (qu’il n’a jusque-là jamais connu), ne croit plus au bonheur, et n’arrive plus à voir ce que l’avenir pourrait lui réserver de bon ! … Jusqu’au jour, ou  sous les conseils de sa belle-mère (une petite bonne femme au cœur énorme, qui m’a énormément touchée), il prend la décision de devenir famille d’accueil pour un « Lone Soldier » …. De là, sa vie va changer du tout au tout …

Quand Tom,  un jeune militaire charismatique (fort, droit, honnête, sincère, prêt à tout pour ces frères d’armes, engagé en Israël, son pays de naissance, afin de défendre sa liberté et ses droits), fait irruption sur le pas de sa porte, en tant que « Lone soldier », c’est comme une évidence … Au premier regard tel un coup de foudre … Ils se sont trouvés, se reconnaissent …. Voilà deux âmes sœurs, deux moitiés d’un tout, deux corps pour un seul cœur …

Mais attention, rien ne sera gagner d’avance, ils vont devoir, se battre, faire fi des jugements, accepter leur attirance, travailler sur leurs peurs et leurs acquis, faire tomber des barrières (et dieu seul sait que certaines sont immenses !), ignorer leurs doutes et leurs faiblesses, pour pouvoir s’épanouir le mieux possible sur le chemin qui s’ouvre devant eux …

Au fil des pages, de leur histoire, des instants du passé et du présent qu’ils nous laissent voir et découvrir, nous faisons connaissance avec deux êtres que la vie n’a pas épargnée … Deux êtres quelque peu meurtris, que le passé et leurs intervenants ont modelés … L’un homosexuel affirmé, l’autre hétéro résigné, différent, mais tellement complémentaire.  Deux êtres qui sans le savoir, vont se porter secours, se guérir  …. Chacun étant l’espoir qu’il manquait à l’autre ….

L’auteure nous emporte avec elle au cœur de cette histoire débordante d’amour, de compréhension, d’acception. Elle nous fait voyager en Israël (j’ai été carrément conquise par ce dépaysement), au cœur des combats pour la liberté d’un pays, mais aussi en parallèle au cœur d’un combat, pour le droit à l’amour et au bonheur …

Voici une histoire qui nous touche, nous bouleverse, nous retourne le cœur, et nous fait vivre intensément la relation qui s’installe en douceur, dans le don de soi, dans la tendresse, entre deux hommes qui étaient tout naturellement destinés l’un à l’autre.

Je finirai avec ces quelques citations :

« Et s’il me quitte, si je le perds ? pensa-t-il.

Quelle absurdité ! Comment perdre ce qu’il n’avait jamais possédé ? Tom n’était pas à lui, alors autant l’accepter, une bonne fois pour toutes ! »

« Quand il revint chez lui, il découvrit que la table de la salle à manger avait été débarrassée. Et la cuisine était en ordre. Le lave-vaisselle tournait avec un discret ronronnement.

Tom somnolait dans le canapé du salon, devant la télé allumée. Il ne s’était pas changé.

Réveillé par l’arrivée de Dan, Tom leva les yeux avec un sourire.

Dan s’approcha de lui comme ensorcelé. Il était tombé dans l’océan, il se noyait, il avait besoin d’air. Et son soldat était sa bouée de sauvetage.

Tom tendit les bras.

— Viens ici, dit-il. Tu sembles avoir besoin de réconfort.

Dès que Dan se laissa tomber sur le canapé, Tom le prit dans ses bras et l’étreignit avec force. Il cala la tête de Dan contre son épaule et posa un baiser à la racine des cheveux noirs. Dan se sentit fondre, il inspira profondément cette odeur, douce, familière et réconfortante. S’il avait pu passer là le reste de sa vie, il aurait accepté sans hésiter. »

« Je sais que tu tiens à moi, que tu me considères comme un membre de ta famille. J’éprouve la même chose pour toi, Dan, mais en plus, je te veux dans mon lit, nu, soumis et pantelant de désir. Je veux revendiquer ton corps, le pénétrer. Je veux te goûter, te boire, te marquer, te faire mien. Dan, je veux tout de toi ! Je veux connaître et caresser chaque centimètre carré de ta peau, je veux dormir avec toi dans mes bras et me réveiller le matin près de toi. Tout ça, Dan, tu ne peux pas me le donner, car tu ne peux pas forcer ta nature et prétendre être ce que tu n’es pas. J’en ai assez de la douleur, des faux espoirs. Je dois veiller sur mon cœur. S’il se brise, personne ne sera là pour en recoller les morceaux »

« Aujourd’hui, Tommy, je suis à toi, rien qu’à toi. Je t’aime, corps et âme. J’aime tout de toi, ton sourire, ta cicatrice au-dessus du sourcil, les grimaces amusantes que tu fais le matin devant la glace en te rasant. J’aime ta voix, ta façon de parler un hébreu parfait avec l’accent américain. J’aime ton odeur au lever du lit… Bref, je t’aime et il était temps que je te le dise. Quand je te regarde, Tommy, je ne vois plus mon passé, car il n’a plus d’importance ! Je vois le présent et l’avenir. Pour être heureux, je n’ai besoin que de toi, avec moi, près de moi, devant moi, de ton regard posé sur moi. Avec toi, Tommy, je me sens vivant. »

« Entre ma naissance et la tienne, pas mal de temps s’est écoulé, onze ans, pour être précis. Tu n’es qu’un enfant qui continue ses études, tu entames à peine ta vie adulte. J’ai peur de n’être qu’une étape dans ta vie. J’ai peur qu’un jour, tu ne t’intéresses plus à moi, que tu t’en ailles vers d’autres pâturages »

Le chemin de l'espoir

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)   images (1)   images (1)/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s