Coup de foudre en haute couture (Dreamspun Desires t. 1) de M.J. O’Shea

coup-de-foudre-en-haute-coutureDate de sortie : 12 avril 2016

Maison d’Editions : Dreamspinner Press

Genre : Romance

Le résumé :

Quand les lumières s’éteignent et que surgit la haute couture…

Sasha Sobieski a un job de rêve : il travaille dans la légendaire maison de couture américaine Harrison Kingsley. Malheureusement, le rêve vire au cauchemar lorsqu’il doit travailler pour le créateur en personne. Exigeant, froid et colérique, Harrison est également sans conteste l’homme le plus sexy que Sasha ait jamais vu.

Au sommet depuis des années, Harrison Kingsley sait ce qu’il veut, quand il le veut, et comment il le veut. Et que veut-il ? Son nouvel assistant. Impertinent et déterminé, Sasha lui fait perdre la tête. Le problème, c’est qu’Harrison ignore si c’est de rage ou… de désir.

En vente sur AMAZON


 

Mon avis :

Je remercie chaleureusement les Editions « Dreamspinner Press », pour l’envoi de ce service presse.

J’ai adoré cette lecture toute simple (que j’ai dévoré en une après-midi !!!), rafraîchissante, qui ne nous offre pourtant rien de très transcendant, mais qui malgré cela a réussi à me captiver, me toucher … Pourquoi ?

Dans ce récit, l’histoire, la relation prend le temps de se mettre en place, elle s’installe tout en douceur, nous ressentons à chaque instant toute l’attirance réciproque qu’ils se portent …. Mais jamais rien n’est précipité …

Les deux personnages principaux sont bien décrits, bien définis, l’un arrogant, intriguant mais touchant au vu de son passé, l’autre plus timide, sensible. Deux hommes différents mais complémentaires, d’une part par leur travail, mais aussi par leurs attentes et leurs besoins sentimentaux …Ils s’attirent et s’opposent à volonté, ce qui instaure une véritable tension, une attente qui nous fait vibrer, avec une intensité qui va crescendo …

Je me suis laissé emporter par leur histoire, captiver par leurs désirs réfrénés, happer dans leurs plaisirs enfin assouvis ….

Ajouté à cela, l’univers cruel – oppressant du monde de la Mode est bien décrit, bien retranscrit. Nous ressentons la peur de l’échec, le besoin du paraître, d’être toujours le NUMERO UN, la peur de la dépréciation. ..

 

J’ai juste un petit bémol !!! Punaise MAIS c’est quoi cette fin précipitée ….SERIEUX ???????

Elle aurait largement mérité quelques pages en supplément, histoire qu’il y ai un peu de rébellion, que tout ne soit pas pardonné si vite !!! …. Et j’aurais adoré, pour ma part, un petit épilogue, histoire de savoir ce qu’il advenait d’eux dans un avenir proche (je sais quand j’aime je suis gourmande)

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)  images (1) /5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s