Aller de l’avant de Melissa Collins

on-solid-ground-737230-250-400Date de sortie : 05 février 2016

Maison d’Editions : Juno Publishing

Genre : Romance

Le résumé :

Lorsque Jacob ’Dax’ Daxton retourne chez lui après la guerre, il doit se livrer à une nouvelle bataille – celle pour trouver sa place dans le monde. L’homme qui se fraie normalement un chemin dégagé vers la victoire entouré de ses frères de combat est brusquement seul et perdu. Après avoir rencontré Beckett Ridge, un tatoueur barbu, le voyage de Dax commence sur un chemin inattendu.

Encore sous le choc des événements qui ont secoué ses convictions, Beck n’a jamais pris part à quelque chose de significatif. Maintenant, face à des responsabilités étrangères et intimidantes, l’esprit brisé de Dax répare Beck alors que ce dernier ne savait même pas qu’il était détruit.

Alors qu’ils ont tous les deux du mal à trouver un équilibre, ils sont guéris par le réconfort qu’ils trouvent l’un dans l’autre. De l’autre côté du chaos, ils espèrent aller de l’avant.

 

En vente sur AMAZON


 

Mon avis :

** Chronique Coup de Cœur**

Je remercie chaleureusement les Editions « Juno publishing » pour l’envoi de ce service presse.

La couverture de ce livre et son résumé étaient véritablement pleins de promesses. De ce fait, j’avais un peu peur de la déception. Que nenni ! Pari largement tenu. Ce livre est une petite merveille. L’histoire, le thème, les personnages, tout y est parfait. La couverture de ce roman, reflète à la perfection l’image de ces deux hommes et de se qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Dès les premières pages, j’ai été happé, captivé, subjugué par leur  histoire.

Lire « Aller de l’avant », c’est plonger en plein cœur d’une histoire d’amour qui prend le temps de se construire. C’est vivre intensément toutes les émotions qu’elle nous livre. C’est ressentir un énorme tumulte dans notre cœur quand nous faisons face aux blessures profondes de ces deux hommes. C’est se prendre en plein figure et cela nous retourne le cœur, toute l’intensité des horreurs de la guerre, de la drogue, de la violence …

Voici une histoire qui nous prend aux tripes, nous serre le cœur, nous fait vibrer intensément de la première à la dernière page.

« Aller de l’avant », c’est l’histoire de deux hommes Dax et Beck, qui ont été blessé, meurtri par la vie et qui vont apprendre à se soigner mutuellement.

Ils vont devoir se battre contre leurs démons, ils vont devoir devenir plus fort pour se soutenir. Ils vont devoir faire des choix, des compromis pour avoir la chance d’avoir un bonheur commun.

Tout ne va pas être tout rose. Les blessures du passé, l’acception de qui ils sont et de se qu’ils veulent devenir, les choix à faire, les responsabilités à assumer, vont entraîner ces deux hommes sur un chemin semé d’embuches. Ils devront faire preuve d’une force incroyable, faire fi de leurs idées reçues, s’ouvrir, souffrir, s’apprivoiser, pour enfin être réuni.

A coup de flash-back, le passé et le présent fusionnent, l’auteure nous délivre des vérités, des instants bourrés d’émotions, qui nous permettent d’appréhender et de comprendre les hommes qu’ils étaient et ceux qu’ils sont maintenant.

J’avoue que certains passages m’ont bouleversé au plus haut point.  Certaines scènes ont fait chavirer mon cœur de bonheur. Avec d’autres, j’ai souri et parfois ri. A d’autres, les émotions trop fortes m’ont fait verser quelques larmes. Avec ce livre, j’ai certainement épuisé toute la palette des émotions que nous pouvons ressentir pendant une lecture.

Je tiens à préciser que l’épilogue est juste parfait. Il conclu à merveille la fin de cette sublime histoire. Il est touchant, émouvant et il a carrément fait fondre mon cœur de maman.

Alors je dirai juste merci à l’auteure pour ce merveilleux moment en compagnie de Dax, Beck, Chloé, Tonka, Violet…

Je finirai avec ces six citations :

« J’ai besoin de toi. J’ai besoin de ça, dis-je en chuchotant dans son cou, mes lèvres perdues dans la sensation des baisers sur sa peau »

« Ma main trouve la sienne. Enlaçant nos doigts, j’étire nos mains jointes au-dessus de sa tête, faisant pleuvoir des baisers sur ses lèvres, son cou et son torse »

« Écoute, dit-il, se retournant vers moi, tu es heureux là-bas, pas vrai ? Tu es heureux avec lui ?

J’acquiesce, les mots que j’ai besoin d’exprimer au sujet de mes sentiments pour Beck sont coincés dans ma gorge.

— Alors c’est facile. Tu dois rentrer chez toi.

Chez moi »

« Ce que je ressens pour lui – de l’amour, de la gratitude, de la paix – c’est tout ce que je pensais ne jamais avoir et tout ce que j’ai jamais souhaité »

« Je dois être là parce que tu es mon foyer. Toi et Violet êtes là, dis-je en passant ma main sur son cœur. C’est à ça que j’appartiens. J’irai où tu iras. C’est tout simple »

« Ses bras puissants s’enroulent autour de moi par-derrière. Sa barbe gratte mon dos à travers le fin tissu de mon tee-shirt. Me détendant dans l’embrassade, je me gorge de la sensation du corps fort et chaud me soutenant. Il est réel et présent, une source d’amour et de soutien comme je n’en ai jamais connue »

 

Ma note :     images (1)   images (1)   images (1)   images (1)   images (1)/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s